Accueil » Ressources » Glossaire

Glossaire

AVS :

Animation de la Vie Sociale
Les structures de l’AVS sont, du point de vue de la CAF : les centres sociaux et les Espaces de vie sociale (EVS).

 

CODEP : Comité Départemental.

Cette instance non décisionnelle réunit 2 ou 3 fois par an un binôme bénévoles / salariés représentant les SDST* de chaque département. Elle permet des échanges de bonnes pratiques et le traitement de thématiques telles que « la laïcité », « la légitimité des associations », etc.)

 

COM : Commision départementale

La COM est une instance non décisionnaire, en charge de l’animation départementale. Elle réunit les administrateurs du CA régional de chaque département.
La COM peut s’adjoindre des membres du réseau (bénévoles et salariés).

 

CRAJEP : Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire.

Le CRAJEP a pour mission de représenter et porter la voix des associations de jeunesse et d’éducation populaire en Bretagne, auprès des pouvoirs publics et au sein d’instances représentatives. (La FCSB est membre du Bureau).

 

CRTS : Comité Régional du Travail Social

Le CRTS de Bretagne participe à la démarche globale d’observation, d’analyse et de prospective sur l’évolution des politiques sociales, des métiers du travail social et des formations qui s’y rapportent. Il encourage la mutualisation des informations et la confrontation des analyses, tant diagnostiques que prospectives, au sujet des évolutions en cours dans le secteur du travail social.
A l’échelle régionale, les travaux du CRTS participent à caractériser les problèmes sociaux, à apprécier les enjeux du travail social et à susciter des innovations, en particulier dans le champ de la formation professionnelle. (La FCSB participe aux travaux du CRTS).

 

DSL : Développement Social Local

Le développement social local est un processus collectif permettant d’inventer des solutions aux problèmes économiques et sociaux et de les mettre en œuvre avec ceux qui en sont les acteurs et les bénéficiaires.
Il se conduit selon une dynamique de projet, vise la valorisation de l’ensemble des ressources locales et en finalité, le mieux-être des habitants. Il répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Depuis une trentaine d’années, les effets des mutations économiques et du travail voient l’intervention sociale se modifier sous forme d’actions d’insertion, selon des méthodologies et des dispositifs empruntant ses modèles au développement local : diagnostic, projet, évaluation, attente et association des acteurs….

 

ESS : Economie Sociale et Solidaire

L’économie sociale ou économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de coopératives, mutuelles, associations, syndicats et fondations fonctionnant sur des principes d’égalité des personnes (1 personne 1 voix), de solidarité entre membres et d’indépendance économique.

Toutefois, le premier terme de l’expression se réfère plutôt à des organisations identifiées par leur statut et occupant une place importante dans la vie économique (banques, mutuelles, etc.).

Le deuxième terme, la notion d’économie solidaire, se rapporte à des activités visant à expérimenter de nouveaux « modèles » de fonctionnement de l’économie, tels le commerce équitable ou l’insertion par l’activité économique.

 

EVS : Espaces de Vie Sociale

L’espace de vie sociale fait l’objet d’un agrément de la CAF.
C’est une structure associative de proximité qui touche tous les publics : à minima, les familles, les enfants et les jeunes. Il développe prioritairement des actions collectives permettant :

  • le renforcement des liens sociaux et familiaux et les solidarités de voisinage ;
  • la coordination des initiatives favorisant la vie collective et la prise de responsabilité des usagers.

Au travers de son projet et de ses actions, l’espace de vie sociale poursuit trois finalités de façon concomitante :

  • l’inclusion sociale et la socialisation des personnes, pour lutter contre l’isolement ;
  • le développement des liens sociaux et la cohésion sociale sur le territoire, pour favoriser le « mieux-vivre-ensemble » ;
  • la prise de responsabilité des usagers et le développement de la citoyenneté de proximité, pour développer les compétences des personnes et les impliquer dans la vie sociale.

 

Éducation Populaire

C’est un courant de pensée porté par des associations, visant à promouvoir, en dehors des structures d’enseignement et des système éducatifs institutionnels, une éducation (pas qu’un enseignement) reconnaissant à chacun la possibilité de progresser et de se développer tout au long de la vie.

Elle se définit en complément de l’enseignement scolaire formel et par rapport aux notions voisines d’éducation permanente et d’animation socioculturelle. Elle vise l’accès au savoir, à la connaissance du plus grand nombre pour former des citoyens actifs et responsables, par une pédagogie adaptée qui favorise la créativité.

Elle reconnaît et associe une dimension humaniste de développement de l’individu (selon son parcours de vie, son environnement) et une dimension politique d’émancipation (place de l’individu dans la société).

 

FCSB :

Fédération des Centres Sociaux de Bretagne.

 

FBCAF :

Fédération Bretonne des CAF.

 

FCSF :

Fédération des Centres Sociaux de France.

 

Le Mouvement associatif

(anciennement la Conférence permanente des coordinations associatives). Il a pour but de défendre et de promouvoir la vie associative dans son ensemble et se fonde sur un mouvement associatif organisé, composé de plus de 700 fédérations et unions nationales et régionales regroupées dans 16 coordinations associatives nationales. Le Mouvement Associatif représente donc 500 000 associations en France sur un total de 1,1 million estimées actives.

 

OPCA : Organisme Paritaire Collecteur Agréé

Les OPCA sont en charge de collecter les obligations financières des entreprises en matière de formation professionnelle. Il constitue également un interlocuteur privilégié pour les salariés qui souhaitent se former. Pour notre Branche, il s’agit d’Uniformation.

 

Pacte fédéral

Le Pacte fédéral est un document signé par le centre et la Fédération.
Il a pour objet de préciser les relations entre les centres sociaux adhérents et leur Fédération Régionale, en définissant les règles qu’ils se donnent volontairement, les uns par rapport aux autres. Son adoption concrétise la reconnaissance des droits et obligations réciproques.

Il garantit la cohérence du fédéralisme mis en œuvre, renforce la légitimité de l’Adhérent comme celle de la Fédération.
Il s’inscrit dans le prolongement et en complément de :

  • la Charte des Centres Sociaux et Socioculturels de France,
  • du projet fédéral régional,
  • des Statuts de notre Fédération,
  • de son Règlement Intérieur,
  • des décisions de nos Assemblées Générales…

 

SDST : Structure de Développement Social Territorial

Il s’agit du nom générique employé pour désigner l’ensemble des structures adhérentes à la Fédération : les centres sociaux, les Espaces de Vie Sociaux (EVS) et toutes autres structures ayant fait la démarche d’adhésion reconnaissance auprès de la Fédération (cette appellation apparaît dans les statuts de la FCSF*).

 

SENACS : Système d’Echange National des Centres Sociaux.

Il s’agit d’un observatoire co-porté par la CNAF et la FCSF.

 

Utilité Sociale

Est d’utilité sociale, l’activité d’une organisation de l’économie sociale qui a pour résultat constatable et, en général, pour objectif explicite, au-delà d’autres objectifs éventuels de production de biens et de services destinés à des usagers individuels, de contribuer à :

  • la cohésion sociale (notamment par la réduction des inégalités),
  • la solidarité (nationale, internationale, ou locale: le lien social de proximité),
  • la sociabilité,
  • l’amélioration des conditions collectives du développement humain durable (dont font partie l’éducation, la santé, l’environnement et la démocratie)” Jean GADREY – 2003.

Dans les centres sociaux, l’utilité sociale se traduit par :

  • l’accompagnement et le soutien des acteurs, en particulier, par la formation, la proposition de temps forts de réflexion,
  • l’animation de proximité (soirées fédérales…),
  • l’écoute des besoins…

 

Tiers lieux :

Mot chapeau pour rassembler les espaces de co-working, les Fablab, les Repair’Café, les jardins partagés etc.