Formations "Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Bretagne"

Yoann Michel

MÉTHODE D'ORGANISATION / REFLEXIVITÉ
La certification a été délivrée au titre de la catégorie : Actions de formation.

Compétences clefs :

  • Engagé, dans la vie, dans les relations, dans les sujets que je traite en formation
  • Curieux, j’aime les histoires, entendre les trajectoires individuelles, chercher les rouages collectifs
  • Précis, en tous cas j’essaie de l’être, à tout vouloir dire on ne dit plus rien

Expériences : 

Depuis 12 ans, je suis passé par beaucoup de statuts qu’on trouve dans le monde associatif : bénévole sur des projets, service-civique, bénévole dirigeant, employeur, salarié… Multiplicité de l’expérience et des points de vue !

Mes premiers engagements étaient tournées vers « le décloisonnement des institutions carcérales par la circulation des savoirs ». S’en suit une expérience de formation auprès de jeunes adultes, notamment dans le domaine de « l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité ». Puis c’est le « politico-festif » et « l’éducation populaire politique » qui captent mes énergies, avec des considérations sur le bricolage, l’autogestion et les luttes contres les dominations structurelles. Enfin, je suis sensibilisé aux enjeux de la formation et aux défis qui nous attendent pour qu’elle conserve une forme artisanale, quelle résiste à une normativité libérale et reste un outil d’émancipation. Dans le prolongement, j’arrive à la FCSB début 2023.

J’interviens sur…

… une formation intitulée « Résister à l’urgence quotidienne ». Au regard des échanges que j’ai pu avoir avec les membres des centres sociaux, retrouver des capacités pour s’orienter, prioriser, anticiper est un enjeu largement partagé.

Pour cela, j’ai dans ma besace une réflexion sur les méthodes et outils que nous utilisons, qui parfois nous empêchent, un soupçon de méthode scientifique, une attention à nos manières d’apprendre et de changer nos habitudes, une vigilance au pouvoir et aux responsabilités, quelques éléments théoriques pour prendre de la hauteur et de la poésie, parce que la réalité est aussi têtue que contradictoire.

Ce qui m’importe en formation :

  • Partir du vécu des participant·es, pour valoriser les « savoirs chauds », pour éviter les généralités et les points de vue de nulle part, pour favoriser un apprentissage qui se fait autant avec les tripes qu’avec la tête
  • Se mettre « au travail » : si ça ne bouscule pas un minimum, n’a-t-on pas juste trouvé des confirmations de ce qu’on savait déjà ?
  • Chacun·e son rythme, sa porte d’entrée : pour un même sujet de formation, varier les modalités (oral/écrit, individuel/collectif, statique/mobile, créatif/formel) de sorte à ce que tout le monde puisse se mettre au travail.

Pourquoi j’interviens à la FCSB :

Pour aller à la rencontre des membres des centres sociaux, nourrir les espaces ressources que sont les formations et me nourrir de ce qui s’y échange. Pour continuer le brassage culturel et les jeux d’influence mutuelle qui nous mettent en mouvement. Pour ouvrir des espaces de respiration, redonner du souffle aux idées et aux militants.