Cyril et Pierre, tous deux acteurs jeunesse dans le département du Finistère, ont sollicité la FCSB pour co-organiser un séminaire à destination de leurs collègues du Finistère et des Côtes d’Armor les 2 et 3 décembre derniers à Saint-Thois.

Ni une ni deux, la FCSB accompagne Cyril et Pierre lors de plusieurs rencontres en amont de l’événement, afin de définir ensemble l’objectif principal de ce temps collectif : « faire réseau ».

Le premier jour, Les participants ont d’abord confronté leurs pratiques à des courants d’éducation populaire, à travers des textes de spécialistes en pédagogie et sociologie.

Thèmes étudiés : la participation, la place des filles et le milieu rural, la pédagogie de l’opprimé.

Ce travail s’est poursuivi par la modélisation d’un projet de structure émancipateur avec des échanges riches, des confrontations de point de vue, un enrichissement d’expériences, des regards croisés.

Après une soirée studieuse et une bonne nuit de sommeil bien méritée, nous avons enchaîné le lendemain matin avec une présentation des actions régionales co-portées par la FCSB et ses partenaires.

Quelques témoignages :

Marion :  « La durée d’une journée et demie m’a beaucoup plus, car j’ai eu le temps de véritablement discuter avec les autres participants, de partager des moments et avoir une réelle réflexion avec eux. Le temps est pris, on ne se met donc pas la pression ; ça libère et détend, tout en permettant de dégager de réelles pistes sur notre travail et notre positionnement. »

Suzanne : « Super de pouvoir prendre le temps d’échanger, de discuter, de réfléchir ensemble sur les sujets qui touchent nos pratiques. Peut-être que la demi-journée du vendredi après-midi n’aurait pas été de trop ! »

Nicolas : « J’ai beaucoup apprécié la schématisation de nos structures, de nos réalités de terrain, des partenariats que nous développons. Ces échanges de pratiques mériteraient à être généralisés sur les temps de discussions entre professionnels étant donné la complexité et la variété de nos situations et missions. »

Nathalie : « Les trois lectures collectives ont permis de mettre en avant des situations que nous rencontrons, le fait de décortiquer les textes nous donne déjà des pistes et nous fait revenir à l’essentiel. »

Si vous aussi vous souhaitez organiser des temps d’échange entre professionnels, n’hésitez pas à nous contacter : Serge Chalony, délégué fédéral FCSB.

Et pour ne pas rater les prochains événements, inscrivez-vous à notre newsletter fédérale (environ une fois / mois)