Chaque année, plus de 21 500 seniors se retrouvent, débattent, transmettent, s’engagent et participent à la vie sociale locale, accompagnés par les centres sociaux en Bretagne. Acteurs à part entière de la société et riches de savoirs, d’expériences et de ressources, ils contribuent à construire ensemble une société solidaire, respectueuse de son environnement et capable de répondre aux problématiques auxquelles elle fait face.

La société française vieillit… et ce peut être une opportunité, pour les personnes, les territoires et la société ! Le passage à la retraite peut être l’occasion de construire un nouveau projet de vie, de donner de son temps, de s’engager pour des causes et des projets qui font envie. C’est aussi une opportunité pour des personnes, riches d’expériences et de capacités, d’échanger et de transmettre entre elles, avec des voisins ou des plus jeunes. Considérer le vieillissement comme une ressource, c’est aussi permettre à chacun, quel que soit son âge et ses fragilités, de rester acteur de la société, de choisir, de prendre la parole et de participer aux décisions de la vie démocratique.

La Fédération des centres sociaux et socioculturels de Bretagne et son réseau de 67 centres sociaux adhérents, contribuent, au quotidien à valoriser les richesses du public « retraités », « seniors », « vieux » (comme on veut les nommer) pour innover, expérimenter, construire des nouvelles réponses permettant un vieillissement citoyen. Ouverts à toutes et tous, les centres sociaux portent une attention particulière aux plus âgés. Acteurs reconnus dans l’accompagnement des seniors sur les territoires, les centres sociaux en Bretagne s’engagent afin d’accompagner et de faciliter le vieillissement. Pour répondre aux nouvelles préoccupations et aspirations des seniors et parce qu’ils les considèrent comme de véritables acteurs d’une société plus respectueuse de son environnement, les centres sociaux :

Contribuent au maintien du lien social et à la transmission de savoirs et de savoirs faire, à travers la création de lieux participatifs, de bricothèques, de jardins partagés où seniors et habitants du quartier peuvent se rencontrer et apprendre les uns des autres, s’engager pour une société solidaire et respectueuse de son environnement.

Luttent contre l’isolement, qui touche 3,2 millions de sexagénaires ou plus (Rapport 2019 du CSA et des Petits frères des pauvres à propos de la solitude et de l’isolement des seniors), à travers l’accompagnement de projets d’habitat partagé, la promotion de services d’entraide entre voisins ou l’organisation de cafés seniors, l’accompagnement au numérique…

Préviennent la perte d’autonomie et la dépendance, à travers la promotion d’une mobilité douce choisie (sans avoir à toujours compter sur les enfants ou les voisins) et partagée.

En 2018, près de 21 500 seniors ont participé à l’ensemble des activités développées dans les centres sociaux bretons, et 10 000 autres ont même donné de leur temps en tant que bénévoles pour imaginer et animer des actions. Autant de personnes, de ressources et de temps qui contribuent à créer du lien, à préserver la vie sociale locale, à développer de nouvelles façons de vivre, d’habiter, de se déplacer.