Le Grand Débat organisé par « l’atelier du 5 bis » à Dinan.

La FCSF a invité les Fédérations locales et les centres sociaux à prendre l’initiative de proposer des rencontres avec les autres acteurs du territoire, pour que chacun prenne sa part face à l’enjeu de dialogue, de débat, dans un esprit de coopération et de responsabilité.

Plusieurs centres sociaux de Bretagne se sont positionnés pour co-animer le Grand Débat sur leurs communes. Le centre social Mosaik a, dernièrement, co-animé, avec la municipalité, une soirée sur Plédran. À Dinan, les élus ont confié à l’Atelier du 5 bis l’organisation de ce grand débat.

Afin de recueillir la parole des habitants, plusieurs actions ont été proposées : Pour compléter les 3 cahiers de doléances répartis à différents endroits de la commune, un Totem itinérant a été fabriqué. Cet outil circulera entre le Marché, la bibliothèque, la maison des associations…
En parallèle, le centre social a choisi de proposer 4 débats sur une quinzaine de jours. Ces ateliers débats ont traité spécifiquement, d’un des thèmes du Grand Débat : La fiscalité et les dépenses publiques / l’organisation de l’Etat et des services publics / la démocratie et la citoyenneté / la transition écologique. Organisés en tables rondes, pour favoriser la participation et la prise de parole, ces 4 rencontres ont été programmés sur des lieux et des horaires différents.

La FCSB a été sollicitée pour animée un de ces Grands Débats.

60 personnes (élus/responsables associatifs/bénévoles/adhérents du centre social/gilets jaunes…) ont participé à cette première soirée sur le thème de la fiscalité. «Une belle soirée qui a permis de véritables échanges ».
La méthode proposée par l’équipe du centre social a certainement contribué à créer cet état d’esprit serein, passionné et constructif. Les participants, après avoir été accueillis, ont été invités à s’assoir à l’une des 10 tables installées. À chaque table, un animateur pour veiller à ce que chacun puisse s’exprimer et pour noter les idées. L’animateur de la salle (la FCSB) était lui responsable de la présentation de la soirée, des objectifs du débat, du respect de la charte et du temps de parole.

À l’issue de la soirée, chaque animateur a restitué aux autres tables 2 ou 3 propositions originales ou faisant consensus. Le Maire de Dinan s’est engagé à remonter les données brutes, posées sur les papiers, sur le site du Grand Débat National. Un recueil des données récoltées à Dinan via les ateliers et le totem sera également mis à disposition des habitants pour consultation à partir de fin mars.