Le Plan de relance pour l’économie, annoncé par le gouvernement inclut un budget de 250 millions d’euros consacré au numérique. A l’occasion de la rencontre Numérique en communs, Cédric Ô, secrétaire d’Etat au numérique a lancé officiellement cette partie du Plan.

Ce plan s’articule autour de trois axes :

  • 200 M€ pour le financement de 4000 conseillers numériques,
  • 40 M€ pour la création de kits de déploiement,
  • 5 M€ pour Aidants Connect (plateforme gouvernementale permettant à un aidant professionnel de réaliser des démarches administratives en ligne à la place d’une personne ne parvenant pas à les faire seule »).

Concernant les postes de conseillers numériques (et non, finalement de médiateurs numériques), l’Etat souhaite financer 4 000 postes à hauteur de 100% du Smic sur 2 ans ou 70% du Smic sur 3 ans. Un cofinancement est possible pour améliorer la rémunération du conseiller numérique et valoriser la filière professionnelle des métiers du numérique.

Ces conseillers auront droit à un volume de formation de 350 heures.

 

Les médiateurs numériques qui sont actuellement sans emploi pourront prétendre à intégrer cette formation. A l’issue de cette formation, le conseiller numérique saura :
  • répondre et informer l’usager.
  • présenter à l’usager les services et dispositifs disponibles.
  • accompagner l’usager individuellement.
  • animer un atelier thématique.
  • rediriger l’usager vers d’autres structures.
  • conclure des mandats avec Aidants Connect.

Les collectivités, les associations, etc. peuvent porter les emplois de conseillers numériques.

Si vous aviez pour projet en tant que centre social de recruter dans ce domaine, nous vous invitons à déposer votre demande dès maintenant. Tout cela se fait par ici :https://www.conseiller-numerique.gouv.fr/

Nous vous invitons à vous positionner dès à présent sur ces postes.

En effet, l’Etat veillera certainement à doter un maximum de territoires de conseillers numériques… N’hésitez pas à prendre contact avec les élus de vos territoires, associations partenaires pour indiquer que vous souhaitez ou que vous vous engagez à recruter un conseiller numérique (il serait dommage qu’une mairie accueille un conseiller numérique sans concertation avec vous). Parallèlement, un appel à manifestation d’intérêt vient d’être lancé pour les collectivités territoriales et leurs groupements. Un autre sera lancé ultérieurement pour les associations, notamment.

Pour accompagner un mouvement structurant plus qu’une simple opportunité, nous vous proposons de nous retrouver en visio lors d’un temps d’information et d’échange concernant ces postes et leur développement. Nous pourrons échanger également sur le chantier régional engagé autour de la médiation numérique par la FCSB.
Pour plus d’infos, Contact : Antoine Potier, délégué fédéral