Pilotée par la FCSB, la 4ème édition des Journée Jeunesse Briec 2018 fut une très belle réussite !

Au delà du nombre de participants (180), l’ambition d’un équilibre entre le fond (les apports des sociologues) et la forme ( la prise de parole des élus, des professionnels et surtout des jeunes eux-mêmes ) a été parfaitement atteinte !

Des conférences et des illustrations par la parole des jeunes …

La journée a débuté par l’intervention de Joelle BORDET, psychosociologue. Elle a fait état des travaux qu’elle a mené sur “les jeunes et leur rapport au monde”, basés sur des entretiens réalisés dans des quartiers populaires, mais aussi en milieu rural : dans le Lot et dans le Finistère. D’ailleurs, plusieurs jeunes et professionnels sont venus témoigner et rendre concrets les éléments que l’intervenante mettait en perspective. Également, ils ont précisé que la méthode qu’elle mettait en œuvre pour écouter les jeunes était porteuse pédagogiquement parlant. Une piste de travail pour les années à venir ?

Joelle BORDET

Les jeunes et professionnels du CS de Locmaria témoignent de leur expérience avec Joëlle Bordet

 

 

 

 

 

 

 

La matinée s’est poursuivie sur l’intervention de Yaëlle Amsellem-Mainguy , sociologue à l’INJEP. Elle a présenté ses travaux menés sur la Presqu’ile de Crozon autour de la question des “jeunes filles en milieu rural”. L’intervention, à l’instar de celle de Joëlle Bordet, a été soutenue par des mises en scène réalisées par des jeunes.

Yaëlle AMSELLEM

Mise en scène

 

 

 

 

 

 

Un speed-dating !

En fin de matinée , le speed-dating des initiatives avait une fois de plus “bluffé” les visiteurs par la qualité et la diversité des “pépites” présentées.

Les groupes de pairs …

L’après midi, les participants se sont retrouvés par groupes de pairs : élus, professionnels et jeunes qui ont pu affiner leurs arguments sur 3 affirmations  :

Un débat mouvant géant !

La journée s’est terminée par un débat mouvant géant : chacun, individuellement, était invité à se positionner physiquement dans la grande salle, en fonction des réponses qu’il apportait aux questions et …à argumenter ! Ceux qui pouvaient penser que les jeunes n’avaient pas d’avis en ont subis les conséquences : ils ont pris la parole et ont exprimer clairement leur avis…un moment fort !

 

 

 

 

 

Des prises de parole…

La journée fut, aussi, l’occasion pour les institutions de s’exprimer lors de diverses prises de parole : Mme STEPHAN et Mme PLESSIS MIOSEC , présidente et directrice de la CAF du Finistère, M. PETILLON, maire de Briec, président du SIVOM du Pays Glazik et Vice-Président de Quimper Agglomération, Mme GUEYE, Vice-Présidente du Conseil Départemental en charge de la jeunesse, Mme POULIZAC, déléguée du Préfet …ainsi que Michèle TRELLU, présidente de la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Bretagne, au nom du collectif organisateur.

Michèle TRELLU qui, par ailleurs, a insisté sur l’originalité de cette organisation. En effet, le collectif d’organisation mêlait institutions et Fédérations d’Éducation Populaire : Familles Rurales, Ubapar, FRMJC, et la FCSB qui a piloté cette journée. Non seulement ce collectif a été efficace mais il a aussi été porteur de sens dans la volonté affichée de co-porter les enjeux et de mettre en œuvre les politiques publiques…

Plusieurs participants ont évoqué avec insistance dans les couloirs la nécessité de ce type de journée ….Vivement l’année prochaine !