La jeunesse au cœur !

recoucou

Les 10ème rencontres Juniors Associations qui viennent de se dérouler dans le Finistère, co organisées par la FCSB (voir article ci-dessous), ont été une réussite.
Ces rassemblements ont un effet magique sur les adultes que nous sommes : leur capacité à s’engager, à se mobiliser au service du collectif nous donnent de l’espoir, du dynamisme... la pêche, quoi !
L’occasion de rappeler que la jeunesse constitue une dimension importante pour notre réseau et notre Fédération (36 structures sur 56 travaillent en direction des ados / source : SENACS 2014).
La FCSB affiche dans son projet fédéral la volonté :
- d’améliorer la lisibilité des projets et des actions menés en direction des jeunes,
- d’accompagner l’évolution des représentations portées par les adultes sur les jeunes et sur les espaces jeunes,
- de se (re)connaître et vivre ensemble sur les territoires, de favoriser la transversalité et la cohérence des projets : projet social, jeunesse, culturel, sportif, familles, …
Attachée à une démocratie plus participative, elle s’attache à contribuer à la reconnaissance et la prise en compte de l’expérience des familles, à croiser les savoirs dans l’élaboration des politiques publiques et à co-construire et diffuser de nouveaux savoirs, savoir-être, savoir-penser et savoir-faire avec les professionnels, les bénévoles, les familles. « La jeunesse est une ressource, un atout pour un territoire, pas un problème ! ». C’est avec ce principe de base qui renverse une manière trop commune d’appréhender les jeunes que la Fédération met en œuvre diverses actions : le soutien à l’engagement des jeunes (nous sommes relais départementaux des Juniors Association), les rencontres professionnelles, la co-organisation d’événementiels (Kaléidoscope, Rencontres Régionales Juniors Association), le chantier recherche-intervention sur les politiques jeunesse et les spécificités de l’action des centres sociaux, sa participation à différents PEL, à des groupes de travail interinstitutionnels (GIJ dans le Finistère), ou au sein du CRAJEP, à la mise en œuvre d’une journée de réflexion sur l’engagement des jeunes (ci-dessous)
Mais beaucoup reste à faire, en particulier, sur la place que nous accordons à la jeunesse dans nos propres organisations …
Allons-y !
Raymond Jégou Délégué Régional