La fédération des centres sociaux

recoucou

La vie fédérale s’est constituée à partir d’une exigence commune aux fédérations : tous les acteurs qui font vivre les Centres sociaux, gestionnaires, usagers et professionnels, y ont leur place.

Reconnue d’utilité publique par le décret du 8 avril 1931, installée à Paris, la Fédération nationale, Fédération des Centres Sociaux et socio-culturels de France (FCSF), tête du réseau des Centres sociaux et des fédérations qui y sont affiliées, a plusieurs missions :

elle représente les Centres sociaux auprès des pouvoirs publics au niveau national ;

elle élabore les grandes orientations du projet centre social et s’en porte garante ;

elle assure une réflexion sur l’activité des Centres, leur rôle et leur place dans l’action sociale ;

elle apporte une aide technique dans les domaines de l’information, la formation, l’analyse des besoins, l’évaluation des résultats ;

elle cherche à développer les Centres sociaux et les regroupements. Le fonctionnement fédéral est décentralisé

De nombreux groupements départementaux et régionaux se sont structurés. Ce dispositif souple doit respecter l’autonomie des gestionnaires des Centres.

La Fédération regroupe plus de 900 Centres sociaux par le canal des 41 fédérations et regroupements régionaux ou départementaux. La Fédération n’est liée à aucune organisation confessionnelle, aucun parti politique, aucun syndicat.

Elle est agréée d’Education Populaire depuis le 6 juillet 1964. Le Conseil d’administration comprend 24 membres élus des fédérations locales, des sièges de membres de droit sont prévus pour la CNAF, les CCMSA, le ministre des Affaires sociales, le secrétariat d’État Jeunesse et Sports.