LES EMPLOIS D’AVENIR

recoucou

Le projet de loi créant les emplois d’avenir a été adopté dans la nuit du 9 octobre 2012. Il s’agit de contrats aidés pour les jeunes peu ou pas qualifiés, habitant en zones urbaine ou rurale en difficulté. Les premiers devraient être conclus dès novembre.

Premier volet de la politique gouvernementale de lutte contre le chômage, le dispositif vise l’insertion dans l’emploi et l’accès à la qualification de jeunes âgés de 16 à 25 ans, "soit sans qualification, soit peu qualifiés et rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi".

L’emploi d’avenir est un emploi à temps plein, conclu, pour notre secteur non marchand, sous la forme d’un CUI-CAE, à durée indéterminée ou pour une durée de 36 mois.

Le secteur associatif va, en lien avec les collectivités locales et territoriales, prendre une part active dans l’effort de solidarité nationale destiné à favoriser l’accès à l’emploi de cette jeunesse fortement touchée par le chômage et les conséquences de la crise.

Les décrets et circulaires qui seront pris dans les tout prochains jours en application de la loi devraient nous apporter des précisions sur l’accompagnement des employeurs et la formation des jeunes.

Notre réseau souhaite que les emplois d’avenir permettent une réelle insertion dans l’emploi et non une simple baisse conjoncturelle du chômage des jeunes. C’est pourquoi nous partageons avec leurs auteurs le souci de favoriser l’insertion de ces jeunes et de créer des emplois dans des secteurs d’activités "présentant un caractère d’utilité sociale". La question de la qualification de ces personnes restera cependant d’autant plus préoccupante, qu’elle est destinée à des publics précaires.

Les conditions d’accompagnement et de formation supposent des moyens humains et financiers que bon nombre d’employeurs associatifs ne peuvent mobiliser seuls dans un contexte de très forte contrainte économique.

Compte tenu de leur financement limité dans le temps, la question des contrats aidés restera une question délicate pour les centres sociaux. Nous avons encore en mémoire l’épisode les emplois jeunes !

Un bon accompagnement sur cette fonction employeur nous paraît une des clefs du succès du dispositif dans notre réseau. La Fédération Nationale organise une première exploration du dispositif gouvernemental des emplois d’avenir et son application au sein des Centres sociaux :
- appropriation des textes de loi,
- premières prises de position du CA de la FCSF, du SNAECSO, de l’ACEPP,
- rencontre auprès du Ministère du Travail, chargé du déploie-ment des emplois d’avenir.
- stratégie de réseau conduisant à l’élaboration d’éventuels Accords « Cadre » avec plusieurs partenaires dont l’Etat.

Ces éléments pourrons être déclinés auprès du réseau des centres, avec le soutien des CAF, mais aussi de tous les acteurs qui s’associeront au bon déploiement du dispositif. 

Philippe LE GALL